Fares, la passion de la plomberie transmise de père en fils

Footballeur, apprenti, puis entrepreneur prêt à relever tous les défis : Fares est un plombier qui n'a pas peur de se jeter à l'eau ! Retrouvez son portrait d'artisan !

 

Racontez-nous votre parcours...

J'ai eu un parcours assez diversifié. D'abord, j'ai suivi une filière sport-études et je suis passé par plusieurs clubs de foot (FC Rouen, ASBO). J'ai même vécu à l'étranger pour me professionnaliser davantage (1 an à Dubaï et 6 mois à Helsinki), jusqu'à mes 19 ans !

J'ai tenu pendant une courte période une entreprise de mécanique, puis j'ai décidé d'apprendre le métier de plombier aux côtés de mon père, qui est dans le milieu depuis 35 ans. C'est lui qui m'a tout transmis. Cela m'a permis de monter ma propre affaire.

 

Dites-nous en plus sur votre activité et vos motivations ?

J'adore m'occuper des sanibroyeurs ! On y trouve des trésors ! (rires)

Plus sérieusement, je m'occupe de tous les travaux de plomberie, quels qu'ils soient.

Dans ce métier, chaque jour est différent : on ne sait pas sur qui on va tomber, ce qu'on va faire. Ce challenge permanent, c'est quelque chose qui me motive : je me trouve face à un problème pour lequel je dois trouver une solution.

Et puis je suis d'un relationnel plutôt facile avec les clients, j'aime le contact humain.

 

Que pensez-vous des métiers de l'artisanat ?

Nous, la richesse, on la crée de nos propres mains. C'est la principale force de notre métier.

 

Depuis combien de temps travaillez-vous avec AlloMarcel ? Que retenez-vous du concept ?

Je travaille pour AlloMarcel depuis environ un an. C'est un réseau d'artisans de confiance, qui se veut rassurant pour les clients et qui répond parfaitement aux valeurs de mon entreprise : réactivité, honnêteté, propreté du travail bien fait et sincérité.

 


Mis à jour il y a