Combien gagne un plombier ?

Le sujet de la rémunération des plombiers attise souvent  la curiosité.  Les tarifs excessifs pratiqués par les sociétés qui inondent nos boites aux lettres de publicité nous influencent sans doute. Dans l’inconscient collectif, plombier est un "bon plan", une profession très enviable qui donne accès à des salaires élevés.  

Il est vrai que la fourchette de salaires de la profession est très large : de 1300€ à plus de 8000€ net par mois. Le salaire du plombier dépend essentiellement de son statut de salarié ou de gérant d’entreprise.

Un plombier salarié débutant gagne en moyenne 21 500€ brut. Après 10 ans d’expérience, et en fonction de son niveau de formation et l’expérience, son salaire moyen sera de 29 000€ brut.

La grande majorité des plombiers qui souhaitent travailler à  leur compte choisissent le régime d’autoentrepreneur pour commencer. Dans les premières années, ils réalisent des missions de sous-traitance pour des sociétés qui vont les rémunérer à des tarifs relativement faibles (25€ à 40€ de l’heure). Ils vont dans le même temps développer leur clientèle propre. Ces plombiers gagnent en moyenne entre 1500€ et 3500€ brut, salaire qui dépend essentiellement du niveau de satisfaction de leurs clients directs :  Le bouche-à-oreille est leur principal canal du communication, et un  client satisfait vous recommande à ses amis…

Enfin, après 3 à 5 ans d’expérience, l’artisan pourra créer une société (SARL ou SAS), qui lui permettra de dépasser les plafonds de chiffre d’affaires de l’autoentrepreneur et d’embaucher à son tour. Dans cette catégorie, l’écart de rémunération est encore plus important. Il dépendra encore une fois de ses compétences, techniques et de gestion d’entreprise, mais aussi de sa volonté d’être réellement compétitif et de s’inscrire dans la durée. Un seul exemple, un plombier avec trois salariés peut espérer un salaire moyen de l’ordre de 4500€ à 6000€ brut mensuel.

Chez AlloMarcel, nous défendons le consommateur et nous pratiquons les prix de prestations de plomberie les plus compétitifs. Mais nous avons également le souci de défendre nos artisans. Nous nous inscrivons dans une perspective long terme et nous pensons que des artisans qui travaillent honnêtement méritent une rémunération décente. Pour cette raison, nous ne pratiquons pas la sous-traitance et valorisons les artisans qui travaillent dans le respect de nos valeurs en leur apportant du travail.

 

Source : Fédération Française du Bâtiment  2012. 

Rappelons que 50% des entreprises artisanales de couverture/plomberie en France sont des entreprises sans salariés (régime auto-entrepreneurs ou entreprise individuelle).

 

 


Mis à jour il y a