Mike, chauffagiste depuis plus de 30 ans...

Chauffagiste depuis l'âge de 15 ans, Mike a appris le métier dans des conditions difficiles, mais a touours aimé cette activité. Travaillant pendant un temps pour des hôtels de luxe, Mike a beaucoup voyagé grâce à son métier. Aujourd'hui, notre chauffagiste préfère travailler pour lui que pour un patron, c'est pourquoi il a monté très vite sa propre société.

"J’aime mon métier. Et quand on aime son métier, on le fait correctement, que ce soit pour des personnes célèbres ou pour des personnes comme vous et moi."

L’énergie renouvelable est pour Mike incontournable dans son métier.

"J’aime la ponctualité, le respect, j’ai des ouvriers que je respecte et que je paye." Polyvalent, Mike travaille sur chantier, mais aussi chez des particuliers.

Qu’est-ce que vous plait le plus dans votre métier ?

"Je suis tâcheron, j’effectue donc des travaux payés à la tâche. Mais le chauffage est ce qui me plaît le plus parmi les compétences que je possède. N’importe quel bon bricoleur fait de la plomberie. Alors que la chauffagerie, ce n’est pas n’importe quoi, il faut une formation très spécifique. Je ne fais pas de peinture, car c'est un métier à part entière, qui demande une vraie maitrise."

Que pensez-vous de l’évolution de votre métier et de l’image qu’en ont les gens ? AlloMarcel a pour objectif de rétablir la relation de confiance entre les consommateurs et les artisans. Qu’en pensez-vous ? 

"Beaucoup de personnes s’inventent plombier, car c’est bien payé et tout le monde peut facilement toucher à cette activité. Mais il faut être formé. C’est à cause de ces gens qui n’ont pas de formation que les gens ont une mauvaise image du métier d’artisan. AlloMarcel apporte une réponse à cette problématique : les prix sont justes et transparents, le contact est facile, et chaque artisan signe une Charte d'Excellence qui oblige à respecter les règles et les valeurs de cette société. C’est ce qu’il faut, car les clients se font trop souvent arnaquer, or la vie est difficile pour tout le monde. Et cerise sur le gateau, je trouve le contact très facile chez AlloMarcel, que ce soit du côté de la clientèle ou du réseau d'artisans."

Vous rejoignez aujourd’hui le réseau AlloMarcel : Pourquoi ? Quels sont les aspects du concept AlloMarcel qui vous ont séduit ?

"AlloMarcel a une bonne visibilité, ce qui me permet d'ouvrir mon champ d'action quant aux missions que je peux rencontrer. J’ai connu AlloMarcel par un ami artisan qui me l’a conseillé. Les gens sont rassurés avec AlloMarcel : le prix est fixe et transparent, et aucun échange d’argent avec l’artisan n'est accepté. Je suis quelqu’un de droit, et le concept AlloMarcel aussi : nous partageons les mêmes valeurs, c’est donc une bonne collaboration."


Mis à jour il y a