Qualité de l'air intérieur (QAI) dans les établissements d'accueil : faciliter ses démarches administratives

Un peu plus de 4 mois après la décision du gouvernement d'agir afin de contrôler la qualité de l'air intérieur au sein des établissements d'accueil, focus sur les raisons cet arrêté et comment agir pour les appliquer.   

Quelles sont ces mesures ?

Nouvelles mesures importantes pour la gestion administrative des structures d'accueil et notamment pour les publics sensibles (crèches, écoles maternelles, centres de loisirs...etc), les articles L.221-8 et R.221-30 du codes de l'environnement rendent désormais obligatoire la surveillance de la qualité de l'air intérieur et ce depuis le 1 er Janvier 2018. Toutefois, il est à noter tout de même que les centres de loisirs et établissement du second degré disposent eux jusque 2020 pour prendre les mesures nécessaires. 

Parce qu'un bon air, c'est le bonheur !

Les raisons de cet arrêté, prévu à l'origine pour 2015 puis repoussé par la suite sont nombreuses mais au combien importantes : 

La qualité de l'air intérieur est plus qu'essentielle au bien être de notre corps à l'échelle d'une vie, au moins tout autant que celle de la qualité de l'air extérieure elle aussi concernée depuis plusieurs années par des arrêtés en matière de prévention de la pollution environnementale . Sans mesures de ce type, nous exposons ainsi notre corps à de nombreuses allergies ou autre maladie telles que l'asthme, le cancer des poumons ou encore des BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive).

De plus, nous passons plus de 80% de notre temps dans des lieux clos, il est donc crucial de prendre les mesures nécessaires au plus vite, surtout auprès des plus jeunes car leur organisme en pleine croissance peut-être plus facilement impacté par cette qualité de l'air.

Interventions ponctuelles ou contrats de maintenance ?

En fonction de la structure d'accueil, il se peut que vous disposiez d'ores et déjà de services techniques qui pourront gérer la plupart des petits travaux ou contrôles de routine à réaliser, ce qui n'est souvent pas le cas pour les établissement accueillant un nombre très faible d'enfants, ou lorsque la présence de ces derniers au sein des locaux est réduit à quelques demies-journées dans la semaine par exemple. En revanche, il se peu que les services techniques ne disposent pas des connaissances ou de l'habilitation nécessaire à la réalisation de certaines interventions. 

Il convient alors de solliciter des professionnels qualifiés et réactifs qui pourront intervenir soit ponctuellement, soit par la mise en place de contrats de maintenance. Ces derniers représente un avantage certains pour les établissement d'accueil. Souscrire à un contrat de maintenance, c'est obtenir la garantie de suivre les directives du gouvernement en matière d'entretien annuel concernant son établissement. Suivant les options proposées par le professionnel qualifié, il se peut que le contrat contienne parfois à l'avance des garanties d'interventions en urgence (sous 24h par exemple) ou encore un certains nombre d'interventions (en plomberie par exemple) préalablement défini en amont sur demande de l'établissement en cas de besoin.

Pourquoi faire appel à AlloMarcel ?

Fort de la diversité et du professionnalisme des artisans faisant partis de sa communauté,  AlloMarcel intervient déjà auprès de nombreuses crèches qui nous font déjà confiance à Paris et à Lyon pour mettre en place les mesures du gouvernement. Par ailleurs, au delà de la qualité du travail effectué, faire appel à Allomarcel permet de soulager le travail administratif des structures en ayant un seul interlocuteur privilégié pour toutes les prestations (plomberies, VMC, électricité, volets roulants...etc), ce qui leur permet de concentrer sur leur coeur de métier.

Sources : 

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/qualite-lair-interieur

https://conseils.xpair.com/consulter_savoir_faire/filtration_air/enjeux_de_sante.htm


Mis à jour il y a