A la rencontre de Kevin, serrurier indépendant sur Paris

Sur l'image : Kevin et Chuck, son fidèle chien-serrurier.

En 2014, nous avions déjà eu l'honneur d'interviewer Kevin, serrurier présent depuis les débuts de l'aventure AlloMarcel. Près de quatre ans après, son activité s'est bien développée : il revient sur les évolutions de son entreprise et son intérêt pour AlloMarcel.

 

Quel est votre parcours ?

J'ai découvert l'artisanat à 18 ans et j'ai suivi une formation en serrurerie. A l'issue de celle-ci, j'ai ouvert ma première boutique parisienne.

 

Vous avez ouvert votre première boutique en 2011. Comment a évolué votre activité depuis ?

Au début, ça n'est pas facile de se faire une clientèle : on est pas dans un marché de récurrence, car on ne change pas de serrure tous les mois ! Il faut donc arriver à se frayer une place parmi tous les concurrents. Etre indépendant, ça demande un investissement énorme au quotidien.

J'ai commencé mon activité tout seul. Mon frère m'a rejoint peu de temps après. Aujourd'hui, près de 7 ans après, nous sommes 6 collaborateurs dans l'entreprise (2 coordonniers, 4 serruriers) et nous avons deux boutiques. On est débordés ! Nous comptons même ouvrir un troisième concept-store dans le courant de l'année 2018 !

On a réussi à se constituer une base solide de clients par le bouche-à-oreille, les gens apprécient vraiment notre service. Et puis on a notre chien-serrurier, Chuck : les enfants passent devant la boutique et voient le chien, ça suscite évidemment la curiosité ! (rires)

 

Quelles sont les valeurs qui vous tiennent à coeur ?

J'en retiens trois : la sympathie, la réactivité et l'honnêteté.

On ne laisse jamais aucun client mécontent. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons plus de 300 avis Trustpilot et Google.

 

Quelle est votre vision des métiers de l'artisanat ?

J'adore l'artisanat ! Ce sont des savoir-faire irremplaçables : les machines ou les technologies ont beau être performantes, elles ne peuvent se substituer à la main de l'homme.

Et puis il faut toujours savoir se renouveler : de notre côté, nous avons récemment transformé nos boutiques sur le modèle des concept-stores. On essaie de proposer à nos clients plus qu'un simple espace de vente de serrures : nous sommes très heureux d'accueillir nos clients avec le sourire, de leur proposer de prendre un café.

 

Depuis combien de temps travaillez-vous avec AlloMarcel ? Que retenez-vous du concept ?

Je travaille avec AlloMarcel depuis mes tout débuts !

Plusieurs aspects ont conforté ce choix. D'abord, pour les clients c'est un véritable label de confiance. Il y a une bonne réputation et une garantie de qualité derrière le label AlloMarcel. On évite les arnaques.

Pour nous également, c'est plus facile : on a mons de papiers à gérer.

 

La fabrication des clés


Mis à jour il y a