Guide de survie du bricoleur débutant : les 6 questions les plus posées

Bricoler est une passion que nous sommes nombreux à partager. Néanmoins, les débuts ne sont pas toujours évidents. On ne sait pas forcément comment s’équiper, quels réflexes avoir, à quoi faire attention… Voici donc 7 bons conseils pour vos premiers pas en bricolage !

 

De quels outils ai-je besoin pour débuter en bricolage ?

Quand on débute en bricolage, il n'est pas simple de savoir quels outils sont des indispensables du genre... L'idéal est de composer votre boîte à outils en fonction de vos besoins et futurs travaux.

Tout d’abord, choisissez un tournevis. Nous vous conseillons d’opter pour un tournevis à embout amovible. Ce tournevis multifonction a l’avantage, comme son nom l’indique, de remplir les fonctions de plusieurs tournevis et donc de ne pas encombrer votre boite à outils !

Ensuite, équipez-vous aussi de :

  • Un jeu de clés, qui vous permettra de serrer, desserrer ou encore assembler vos vis, écrous ou boulons. Pas de panique pour reconnaître les clés, on vous détaille la fonction de chacune dans la question 3.
  • Un mètre
  • Deux marteaux : un léger type menuisier et un à arrache-clou
  • Un cutter
  • Un niveau à bulle

Enfin, nous vous conseillons également de prendre trois pinces (plates, à crémaillère et coupantes), une scie à bois et une scie à métaux.

Côté électronique, une perceuse (une puissance de 990 à 1000w maximum est amplement suffisante pour débuter) est indispensable ; ainsi qu'une ponceuse excentrique, qui sera parfaite pour vos gros travaux et finitions. Un dernier conseil pour la route : misez sur la qualité. Vos outils n’en seront que plus performants et durables. Pour cela, jetez un œil du côté de la marque japonaise Makita qui offre un bon rapport qualité prix.

 

Comment reconnaître les différentes clés ?

Il existe tant de clés... pas facile de s'y retrouver ! Pour vous aider, voici une liste des différentes clés et leurs spécificités :

 
  • Clés plates : ce sont là les plus courantes. Elles servent à visser/dévisser les boulons et vis à tête carrée ou hexagonale.
  • Clés à œil : contrairement aux clés plates, elles exercent leur force sur les 6 pans de l'écrou.
  • Clés mixtes : très pratiques, elles combinent la clé plate d'un côté et la clé à l'œil de l'autre.
  • Clés à molette : de la même utilité que la clé plate, elles permettent d'y mettre plus de force tout en s'adaptant à différentes tailles d'écrou.
  • Clés Allen : très courantes également, elles peuvent visser/dévisser les vis à tête hexagonale creuse. Leur forme en L offre une force de serrage plus importante.
  • Clés à pipe : elles servent elles aussi à visser/dévisser les boulons et les vis à tête carrée ou hexagonale. Leur forme en L exerce un levier plus important que les clés plates.
  • Clés à cliquet : version plus récente de la clé à pipe, son cliquet permet de visser et dévisser très facilement. De même usage que la clé plate, elle est cependant assez encombrante.

 

Comment bien doser mon ciment ?

Le ciment est très utilisé dans tous les travaux de maçonnerie... Mais il n'est pas toujours simple de savoir bien le préparer. 
Voici donc les différents dosages du ciment en fonction de l’usage que vous en ferez : 
  • Ciment : ce mélange classique se prépare avec 3 volumes de ciment pour 1 volume d'eau. Pour les jointoiements il faut 1 volume de ciment pour 1/2 volume d'eau.
  • Mortier : nécessaire pour réaliser vos murs en parpaing ou brique, il se compose d'1 volume de ciment, de 4 volumes de sable (idéalement tamisé) et d'1/2 volume d'eau.
  • Béton : utilisé pour les fondations et poutres, il se réalise avec 1 volume de ciment, 2,5 volumes de sable, 3,5 volumes de graviers et 1/2 volume d'eau.
La prochaine étape est de préparer votre béton. Il s’agit de ne pas se tromper ! Pour ce faire, suivez le guide !
 

Me faut-il des protections pour bricoler ?

En bricolage, un petit accident est vite arrivé... Assurez-vous donc d'avoir toujours une trousse de premiers secours à proximité !

Néanmoins, ce n'est pas suffisant. Il faut également vous munir de :

  • Gants de protections : il en existe différents types en fonction des travaux réalisés ;
  • Lunettes de protection
  • Un masque respiratoire pour éviter d'inhaler de la poussière ou autres particules ;
  • Bouchons d'oreilles ou d’un casque antibruit.

 

Comment choisir mes vis ?

Quand il faut choisir ses vis, on ne sait pas toujours vers lesquelles se tourner tant il existe de typologies. Pour vous faciliter la vie, faisons donc ensemble un inventaire des différents types de vis et de leurs caractéristiques :

  • Vis à bois aggloméré : les VBA peuvent être vissées directement, sans avant-trou. Très pointues, elles sont filetées sur tout leur long et sont, comme leur nom l'indique, pour le bois et l'aggloméré.
  • Vis à bois : généralement de petit diamètre et de petite longueur, elles sont filetées sur leur demi-longueur et servent pour le bois.
  • Tirefonds : très résistantes à l'arrachement, elles sont zinguées ou en inox et sont idéales pour un usage extérieur et en bord de mer.
  • Vis à métaux : appelées aussi vis mécaniques, elles représentent la gamme la plus large. Pour choisir celles qui vous conviennent, il vous faudra prendre en compte leur résistance au cisaillement, à l'arrachement, à la température, à la torsion et à toute autre forme de contrainte qu'elles peuvent subir.
  • Vis à plaque de plâtre : noires, très pointues et filetées de tout leur long, elles permettent de rentrer en profondeur. Ne vous risquez pas à choisir un autre modèle pour vos travaux sur plaques de plâtre au risque de devoir tout recommencer.
  • Vis à tôle : similaire aux VBA, mais avec un usage pour la tôle. Pensez à réaliser un repère ou un trou avant de l'enfoncer.
  • Vis autoforeuses : appelées aussi "autoperceuses", elles sont employées pour les métaux tendres, la tôle fine et éventuellement le plastique. Elles percent le matériau dès leur vissage.

 

Comment prendre soin de mes pinceaux ?

Lorsque l'on fait des travaux de peinture, il ne faut pas oublier de nettoyer ses pinceaux sous peine de les rendre quasi inutilisables... Pour vous y aider, voici une astuce pour nettoyer ses pinceaux, une question que l'on nous pose très souvent !

Si vous avez utilisé de la peinture acrylique, faites tremper les poils de votre pinceau dans de l'eau savonneuse.  Pour la peinture glycéro, utilisez du diluant (type White Spirit) et recouvrez votre pinceau d’un sac plastique fermé pour garantir une certaine étanchéité. Laissez ainsi quelques heures, rincez et faites sécher la tête en bas.

Et voilà, vos pinceaux sont prêts à être réutilisés.

 

Dois-je faire appel à un artisan professionnel pour mes travaux ?

De nombreux bricoleurs débutants se posent cette question avant de commencer des travaux... et elle est très importante !

Si les petits projets peuvent aisément être réalisés soi-même, pour les travaux de grande envergure ou demandant une haute précision, il ne faut pas hésiter à se tourner vers un artisan professionnel. Au-delà de la difficulté, c’est la dangerosité même qu’il faut prendre en compte ! Imaginez un escalier mal monté !

De plus faire appel à un professionnel présente d’autres avantages :

  • En cas de problème, les assurances exigent que les travaux aient été réalisés dans les règles de l’art par un professionnel pour vous indemniser.
  • Pour certains travaux (changement de fenêtres en double vitrage, de chaudière à condensation, aménagement pour personnes à mobilité réduite, etc.) vous pouvez obtenir des aides, subventions et crédits d’impôts. Seulement, ces avantages ne peuvent être débloqués seulement si les travaux sont réalisés par un professionnel habilité.

N'hésitez pas à faire appel à un professionnel AlloMarcel en demandant si vous avez droit à ces aides. 

 

Avec tous ces bons conseils, vous voilà prêt à débuter vos travaux de bricolage dans les meilleures conditions ! 


Mis à jour il y a