Le plombier justicier !

C’est après s’être interrogé sur son projet professionnel que Mickael a fait le choix de suivre un CAP plomberie. Plusieurs aspects du métier de plombier auto-entrepreneur l’ont séduit : le côté entrepreneur, libre d’intervenir et de fixer son emploi du temps, ainsi que le service et le relationnel avec les clients.

Mais Mickael était loin de se douter qu’une envie le motiverait encore plus : celle de démystifier l’idée reçue du « dépanneur arnaqueur ». C’est grâce à un discours rassurant et un exceptionnel relationnel que Mickael dépanne partout dans Paris et fidélise ses clients :

« Les mauvais dépanneurs qui arnaquent cherchent à faire payer un changement de chaudière alors qu’il faut juste faire un changement de joint pour un robinet qui fuit. Ils pensent être malins alors qu’ils ne font que perdre des clients. Quand j’interviens, le client sait toujours à l’avance ce que je fais et le tarif ! »

Il n’y a pas de mauvaises surprises, que ce soit au niveau du montant de l’intervention ou des malfaçons qui arrivent quelques mois, semaines (ou heures !) après l’intervention d’artisans qui ne seraient pas de confiance.

Et pour vous montrer l’étendue du talent de notre artisan, voici deux photos de son salon, avant et après rénovation, avec une peinture Tadelakt métallisée :


Mis à jour il y a