Paris et ses cheminées

INTERDICTION DES FEUX DE CHEMINEE A PARIS ET DANS UNE PARTIE DE L'IDF EN 2015 LEVEE ! Le Ministère de l'Ecologie revient sur sa décision courant décembre...

Finalement, le gouvernement a décidé de lever l'interdiction annoncée en 2014 concernant l'interdiction des feux de cheminée. En effet, convaincus que beaucoup continueraient à faire du feu avec des équipements qu'ils ne pourraient plus entretenir, cette interdiction devenait encore plus dangereuse que de maintenir l'autorisation. Cependant, si vous souhaitez utiliser votre cheminée ou votre poêle, pensez à appeler AlloMarcel pour le ramonage des conduits deux fois par an ! 


La plupart des parisiens ont toujours pensé qu'il était interdit de faire des feux de cheminée dans leur ville intra-muros. Or l'idée était fausse en ce qui concernait les feux d'agrément (et non de chauffage principal), et le restera... jusqu'au 1er janvier 2015 ! 

A partir de cette date, vous devrez opter pour des dispositifs plus performants, ou cesser définitivement de faire du feu. Il est donc temps d'appeler un de nos artisans afin de ramoner ou de changer votre cheminée ! Cette information concerne Paris, mais aussi de nombreuses villes d'Île-de-France. 

Mais pourquoi une telle loi ?

  • L'enjeu sanitaire : le gouvernement souhaite protéger l'atmosphère. En effet, les feux de cheminée envoient dans l'air ambiant des particules fines mauvaises pour la santé. La concentration de ces particules dépassant souvent le niveau règlementaire à Paris, l'arrêt des feux de cheminée devrait diminuer un peu ce risque.
  • L'aspect sécuritaire : il est arrivé que des feux allumés dans des cheminées mal entretenues, mal conçues ou vieillissantes produisent des fumées dangereuses dans les appartements adjacents, ce qui comporte des risques pour la santé humaine (évanouissements, intoxications au monoxyde de carbone).

 

Afin de connaître toutes les dispositions légales ainsi que les communes concernées, reportez vous à l'arrêté du plan de protection de l'atmosphère.

Communes concernées : page 15, annexe 2.

C.G.


Mis à jour il y a