Lawrence, la serrurerie et l'art des luminaires

Lawrence pratique le métier de serrurier en professionnel...mais il a aussi choisi de laisser s'exprimer sa créativité et depuis quelques années crée des luminaires, pièces uniques artisanales.
Rencontre avec ce passionné qui a transformé sa boutique de serrurerie en concept store dédiés aux luminaires. 

Lawrence, pourriez-vous nous raconter votre parcours dans la serrurerie?
Tout a commencé quand j'étais petit garçon, puisque mon père était serrurier à Levallois. Nous habitions au-dessus de notre atelier. J'ai donc passé mon enfance d'abord à jouer dans l'atelier, puis à bricoler, et enfin à aider mon père. Ma mère ne voulait pas que je devienne serrurier, alors j'ai fait des études. Je suis allé jusqu'à la maîtrise d'arts plastiques, puis, ayant fini mes études, je suis naturellement revenu à la serrurerie. J'ai donc appris le métier avec mon père, puis j'ai repris les rênes de la société, il y a quinze ans maintenant.

Dites-nous en plus sur votre quotidien de serrurier...
La serrurerie a beaucoup changé ! A l'origine, il y avait beaucoup de fabrication, fer forgé, métallerie, mais les temps ont changé avec l'industrialisation. Maintenant il consiste davantage en l'ouverture de porte, la réparation de serrures, et la pose de portes blindées. Ceci étant afin de continuer à produire de l'artisanat, je mes suis lancé dans la fabrication de luminaires, ce qui me permet de laisser libre cours à ma créativité.
Qu'est-ce que vous aimez dans la serrurerie ?
La serrurerie lorsqu'elle est exercée avec passion est un noble art. Etre au service des clients dans les cas d'urgence (ouverture de porte, cambriolage) c'est un peu comme être infirmier, vous devez rassurer le client, le guider vers les bons choix.
 
Que pensez-vous de l'évolution des métiers de l'artisanat ?
Les métiers de l'artisanat sont la richesse de notre pays, malheureusement, de part l'industrialisation et l'économie libérale, beaucoup de personnes s'affranchissent de certaines règles dans un but lucratif. Gardons notre savoir-faire et notre amour de l'art.
 
Vous venez de joindre le réseau AlloMarcel. Quels sont les aspects du concept qui vous ont séduit?

Avant tout la mise en avant d'un réseau de vrais professionnels, la vérification réelle des compétences des artisans. Je trouve que c'est une belle vitrine, basée sur une économie de partage, collaborative, qui doit faire partie de notre quotidien dans cette nouvelle ère.


Mis à jour il y a