Philippe, la passion du bricolage

Philippe, 62 ans, est le bricoleur par excellence, celui qui nous sauve de toutes les situations ! Passionné de défis concrets, plein de ressources, à l’aise avec les machines, il trouve toujours la solution adaptée pour répondre à un besoin sur mesure de menuiserie, bricolage, dépannage ! Chef d'entreprise durant 44 ans dans les secteurs de l'imprimerie et du PLV enseignes et publicité, il se définit comme un épicurien, fan de moto, de danse et de travaux de rénovation. Portrait d'un passionné...

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans votre métier de bricoleur ?

Ce métier s'est imposé à moi comme une évidence, une vocation plutôt qu'une contrainte. La liberté et l'autonomie que confère le statut d'artisan me conviennent parfaitement. Aussi, j'éprouve une réelle satisfaction à être à l'écoute des clients parfois démunis et de leur procurer par mon travail un sentiment de bien-être, de les rassurer. J'apprécie également la variété des tâches : chaque chantier est différent et nulle chance de morosité dans mon métier ! La fatigue qui suit toute intervention est très saine car physique. Surtout, la reconnaissance de mon travail par les clients m'apporte une pleine satisfaction.

Que pensez-vous de l’évolution de votre métier ?

Les métiers manuels ont longtemps été dévalués et dévalorisés, d’où une pénurie de bricoleur, ce qui représentait un vrai problème pour les clients qui cherchaient des services de bricolage. Mais une nouvelle génération de bricoleurs est apparue avec une variété incroyable de profils. Ces nouveaux artisans ont permis l'apparition de nombreuses startups, comme AlloMarcel. Face à l’émergence de sites de courtage de devis, les sites qui proposent un suivi de bout en bout influent positivement sur la qualité de nos métiers. L’artisan bricoleur peut aussi devenir un coach à domicile, ce qui accentuera la spécialisation des demandes et élèvera le niveau des interventions. Les clients sont plus exigeants, regardent et cherchent à comprendre, c’est pourquoi il est important d’expliquer ce qu’on fait lorsqu’on réalise une réparation.

Par ailleurs, le do it yourself et le partage sont aujourd’hui très à la mode, d’où l’apparition d’atelier pour créer soi-même, avec accès à des machines qu’on ne pourrait avoir chez soi et à des professionnels qui guident et conseillent. Les imprimantes 3D vont aussi ouvrir un nouvel univers pour la fabrication sur mesure de pièces de bricolage ou d’objets entiers. 

Bref, le métier est en évolution et de nouveaux défis s’offrent à nous, tous plus stimulants les uns que les autres. La polyvalence des savoir-faire devient une nécessité.

Vous rejoignez aujourd’hui le réseau AlloMarcel : Pourquoi ?

AlloMarcel est une excellente coopérative qui valorise ses artisans. Outre le fait de nous libérer de l’effort de vente et de l'administratif en amont et en aval de chaque intervention, j'apprécie le dynamisme et la jeunesse de ce projet. La mission d'honnêteté, de confiance et de transparence que se donne AlloMarcel me parait impérative et salutaire dans nos métiers très difficiles mais si utiles...


Mis à jour il y a